Y a pas à dire...

... ou mieux dit par d'autres

Quelque part à Paris 16ème

Le portable interrompt la discussion, abandonnant un des deux à ses seules pensées. Un gars en chemin vers la sortie le tire de sa morosité, leur échange d’abord inaudible par l’excitation soudaine du bavard en arabe au téléphone se laisse enfin entendre :

« T’as de la tune ? Tu sais le truc qu’est dur à gagner… p’t-être pas pour toi. »

« Elle est dure à gagner partout dans le monde. » un agacement certain dans la voix.

Derrière le bar, le garçon se lamente vers sa collègue :

« Parce qu’ici, on ramasse la merde et on la ressert aussitôt, n’est-ce pas la frangine ? » les oreilles de ladite frangine pleines de la litanie dont elle ne comprend toujours pas le sens. L’autre enchaîne pour lui-même « Après on s’étonne qu’ils veulent pas reprendre le bar, les jeunes, mais moi j’leur donne le conseil qu’il faut pas faire ce boulot. » logique étrillée dans une même phrase.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email