Y a pas à dire...

... ou mieux dit par d'autres

Quelque part à Paris 15ème

« J’ai été toute ma vie dans un tout petit appartement de rien du tout, avec une toute petite salle de bain de rien du tout. Tout était petit, sauf le loyer pour cette misère de logement… Celui où je suis maintenant, c’est à peine mieux, mais toujours pas pour mon porte-monnaie… ». 

Barbe et ventre ronds immobiles, le plateau dans une main, un mot en gothique tatoué sur un bras dont la signification est connue seule de lui, le garçon attend patiemment la somme exacte des pièces jaunes et cuivrées que la femme fait ferrailler au fond du porte-monnaie, son vieux couplet sur l’injustice existentielle marmonné depuis des lustres à la même table.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email